Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. De quoi bébé pleure-t-il. — Seytoo. S'instruire. S'épanouir.
×
menu
search
live_tv
EN
search

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Amour et famille

De quoi bébé pleure-t-il ?

18 décembre 2021, Seytoo
De quoi bébé pleure-t-il ?

Les cris de bébé, un langage à part entière que vous saurez de mieux en mieux décrypter avec le temps.

Il vient de manger, ses fesses sont propres et pourtant Bébé reste inconsolable ? Rassurez-vous. Ses pleurs sont rarement le symptôme d’un mal-être ou d’une maladie. Mais plutôt un langage à part entière que vous saurez de mieux en mieux décrypter avec le temps.

Il a faim : Quand câlins, sourires et mots doux ne parviennent plus à calmer une grosse crise de larmes, il s’agit généralement de pleurs liés à la faim. Faut-il y répondre même s’il a pris le sein ou le biberon, il y a à peine deux heures ? « Oui, confirme le Dr Jaky Israël, dans son ouvrage Bébé pleure, laisse-le pleurer ! « Contrairement aux règles d’alimentation à heure fixe d’il y a quelques années, c’est l’alimentation à la demande qui prime, surtout les premières semaines. »

Il a mal au ventre : Au cours des premières semaines, la digestion s’accompagne parfois de contractions au niveau de l’intestin. Pour calmer les douleurs de Bébé, allongez-le sur votre avant-bras, sur le ventre, sa tête reposant à l’intérieur de votre coude, et bercez-le. Des massages doux dans le sens des aiguilles d’une montre peuvent aussi le soulager.

Il a besoin de vos bras : « Ne le prends pas dans les bras dès qu’il pleure, il va devenir capricieux ! » Quelle maman n’a pas entendu ces paroles alors qu’elle se précipitait vers le berceau de son nourrisson ! « Il n’en n’est rien. Aller consoler un nourrisson de 3 semaines n’a rien à voir avec le fait de céder à un caprice d’un enfant de 2 ans. Ce n’est pas pour ça qu’il deviendra un petit tyran domestique. » Au contraire. Plus un tout-petit se sentira sécurisé, plus vite il sera autonome et capable de se détacher en douceur de maman. Alors quand Bébé pleure sans raison, ne réfrénez pas vos élans de tendresse bien naturels…

Un cas particulier, les pleurs du soir : Les fameux « pleurs de la tombée de la nuit » touchent les moins de 4 mois et évoquent, à tort, des coliques. « Il s’agit en fait de dysrythmie du soir ». Bébé a du mal à se calmer car son système d’éveil s’est emballé. La très légère élévation de sa température montre d’ailleurs qu’il est en phase d’hyperactivité. Comme le sont tous les êtres humains aux alentours de 17 heures. La bonne nouvelle, c’est que cette phase d’hyperactivité prouve que son organisme commence à fonctionner par cycles et à percevoir l’alternance jour/nuit. Et par conséquent qu’il sera bientôt prêt à faire ses nuits ! Autre consolation, ces pleurs de décharge sont utiles à l’enfant car ils lui permettent d’évacuer ses tensions journalières. Pour parvenir à se calmer, certains petits ont besoin de se retrouver seuls dans leur chambre. D’autres, au contraire, préfèrent le contact. L’idéal est alors d’allonger Bébé sur votre ventre, peau contre peau, dans la pénombre et le silence.
▼ Partagez votre commentaire

▼ Nous vous recommandons